Des déclarations du chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, portant sur les “vols de la mort” pendant la dictature argentine (1976-1983) ont provoqué, mercredi 18 février, une mini-crise diplomatique entre Rome et Buenos Aires. L’Argentine a fait part de son “malaise” après les propos de M. Berlusconi et convoqué l’ambassadeur d’Italie pour lui demander des explications, une réaction qui a suscité à son tour l'”indignation” du gouvernement italien.

M. Berlusconi avait ironisé vendredi à Cagliari, en Sardaigne, sur “ce dictateur argentin qui, pour éliminer ses opposants les mettait dans un avion avec un ballon, et ouvrait ensuite la porte en disant : ‘c’est une belle journée dehors, allez jouer un peu'”, ajoutant : “ça fait rire, mais c’est dramatique”, selon la vidéo publiée sur YouTube.

da LeMonde

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Tags: , , , , , ,

Lascia una Replica

Per aggiungere un commento bisogna essere registrati.